ZoéLes Modèles

Les Utilitaires

Confort de conduite incomparable, silence, absence d’émission, faibles frais d’usage et d’entretien… ce sont quelques-uns des nombreux avantages de la voitures électrique. Cependant la voiture électrique se heurte encore à un certain scepticisme, notamment du fait de l’autonomie. Ces réticences sont, selon nous, dues à un manque d’information que nous allons essayer de combler ici.

Confort de conduite incomparable : absence de changement de vitesse, c’est-à-dire absence d’à-coup à chaque changement de vitesse : on s’est habitué à être secoué mais quand, au volant d’une voiture électrique, on peut accélérer de 0 à 50 km/h sans être secoués d’avant en arrière 2 ou 3 fois, on se rend compte de l’inconfort des autres voitures. Idem à chaque rond-point : pas de vitesse à changer, pas d’à-coup. Les accélérations sont nettes et franches. Le frein moteur s’active dès qu’on relâche l’accélérateur, on peut ainsi gérer sa vitesse uniquement avec l’accélérateur, c’est-à-dire sans changer de pédale et bien sûr sans changer de vitesse.

Silence : Cela va sans dire, le moteur électrique ne fait pas de bruit au point que certaines voitures (La Zoé notamment) émettent un bruit en dessous de 30km/h pour prévenir les piétons. Cette absence de bruit est un fort élément de confort pour les passagers et aussi pour les riverains.

Absence d’émissions : Si vous êtes sensibilisé à la protection de l’environnement, l’absence d’émission est bien sûr un des points forts de la voiture électrique. Certains esprits chagrins critiquent le fait que l’électricité provient des centrales nucléaires. Nous préférons mettre en avant que le développement de la mobilité électrique sera porté et favorisera celui des énergies renouvelables : le récent plafonnement de la puissance totale du parc électronucléaire par la loi de transition énergétique confirme que les nouveaux moyens de production d’électricité devront être renouvelables, et les batteries des V.E. pouvant servir à stocker l’électricité, elles apportent une solution à l’intermittence des énergies renouvelables. D’un point de vue moral, nous préférons donner notre argent à EDF, ou mieux à des fournisseurs d’électricité verte, plutôt qu’aux régimes corrompus qui vivent du pétrole.

Même si vous n’êtes pas particulièrement sensibilisé à l’environnement, les autres avantages des voitures électriques devraient suffire à vous convaincre. Et, à moyen terme, les normes environnementales de plus en plus strictes ainsi que les législations encourageant les voitures propres et pénalisant les voitures les plus polluantes, en les bannissant des centres villes par exemple, vous inciterons à abandonner votre très cher diesel pour un véhicule électrique. Autant prendre les devants.

Faibles frais d’usage et d’entretien :

Une voiture électrique consomme environ 15kW.h/100km, soit à peu près 1,5€/100km si la charge se fait en heures creuses (5 à 7 fois moins cher qu’une voiture thermique)

Dans le cas de la Zoé : avec la location de la batterie pour 80€ pour 1000km/mois, cela revient à 95€/mois, soit l’équivalent en carburant consommé par une voiture de taille moyenne (6,5 litres/100km x 1,5 €/litre) A partir de 1000 km/mois, il devient économique, du simple point de vue du carburant, de rouler en électrique, en dessous, c’est moins vrai, même si le tarif de location de la batterie diminue avec le kilométrage (50€ pour 400km/mois).

L’entretien sera moins coûteux que celui d’une voiture thermique : il y a beaucoup moins d’éléments mobiles (pas de boîte de vitesse, d’embrayage,..), le moteur électrique ne s’use quasiment pas, pas de vidange, les freins sont moins sollicités car le frein moteur récupère l’énergie au freinage.

Le coût de la carte grise est réduit car la puissance fiscale des V.E. est de 1CV.

Pour calculer le prix de revient de l’électrique par rapport au thermique, utilisez ce comparateur :

CALCUL DE GAIN V.E.TH

L’autonomie :

Le point bloquant pour beaucoup de personnes. Cela était effectivement problématique quand l’autonomie était de 150km (200km NEDC). Avec la nouvelle Zoé d’une autonomie réelle de 300 km (400 km NEDC) et le développement des bornes de recharge rapide, cet obstacle disparaît.

Si vous avez encore des craintes de tomber en panne de « carburant », demandez-vous si vous êtes déjà tombé en panne d’essence. Si la réponse est non, vous ne tomberez pas en panne d’électricité. Si la réponse est oui…

Calculez sur ce site la consommation de votre trajet.

La Charge :

Elle ne nécessite pas l’installation d’une borne de recharge à votre domicile (une prise ordinaire suffit). Elle se fait principalement en heures creuses pendant la nuit. Lors de journées très chargées en déplacements, une petite recharge intermédiaire en cours de journée permet de retrouver son autonomie (1 heure de recharge à 2kW = 13 km d’autonomie)

Les quelques minutes par semaine passées à brancher/débrancher sa voiture remplacent avantageusement le temps perdu aux stations-services: détour pour y accéder + queue, cela peut facilement prendre 15 minutes.

En déplacement, la charge se fait sur les bornes rapides qui se déploient sur le territoire. Voir chargemap

Pour conclure, nous aimerions rappeler qu’à la fin du 19ième siècle, beaucoup de personnes étaient contre l’électricité et souhaitaient maintenir l’éclairage au gaz ou au pétrole.

Selon nous, passer de la voiture thermique à la voiture électrique, c’est comme passer de la lampe à pétrole à l’ampoule électrique : un énorme progrès et il n’y a pas de retour en arrière possible.

Idees recues sur le VE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s